Crise sanitaire Covid-19 à Madagascar : Télétravail chez Cosourcing

Cosourcing : Mécène de l'orphelinat MasoHafa d'Ampitatafika

Crise sanitaire Covid-19 à Madagascar : Télétravail chez Cosourcing

par | 14 Avr 2020

Face à la crise sanitaire mondiale produite par la virulente propagation du covid-19, les entreprises Malgaches ont dû se réorganiser également pour assurer la continuité de leurs activités mais aussi pour préserver la santé des collaborateurs et leur assurer un maintien de salaire. Tout un challenge pour plusieurs milliers d’entrepreneurs dans le monde entier. Qu’en est-il des startups locales ? Comment se sont-elles réorganisées ?

Chez Cosourcing depuis l’annonce de SEM le président Andry Rajoelina mentionnant en direct à la chaîne nationale : “À partir de demain, lundi 23 mars 2020, tout le monde reste chez soi ” et que cela s’appliquait à la capitale Antananarivo et sa région Analamanga, ainsi qu’à la zone de Tamatave ; devait rapidement se réorganiser et activer un dispositif de télétravail pour 99% de ses collaborateurs. La solution du télétravail semblait évidente mais sa mise en œuvre ne l’était pas tant que cela.

Antananarivo – Dimanche 22 mars, 23H30

Pendant que la population s’alarmait sur fait de devoir faire des provisions de produits de premières nécessitées, les dirigeants de Cosourcing n’avaient en tête que de trouver une solution pour pouvoir tenir le bateau à flot. A l’ordre du jour : rassurer les clients, motiver les collaborateurs, réorganiser le travail et maintenir la production.

L’entrepreneuriat est une aventure souvent idéalisée et on y associe souvent l’image du succès en voyant les chefs d’entreprises qui reluisent en premières pages de couvertures de magazine. Mais on ne parle pas assez de leur bravoure et leur force de frappe dans les moments de crises où ils n’ont le choix que de sombrer ou de s’adapter : Issue évidente pour les entreprises et les métiers de services, le télétravail semble être une pratique plutôt courante et techniquement simple à mettre en place dans les pays développés mais beaucoup moins quand 70% des effectifs n’ont pas accès à internet et 90% de ceux qui y ont accès n’ont pas de connexion illimités ni à haut débit.

connexion internet photo de la fibre

 Confinement : Objectif télétravail pour 98% du personnel de Cosourcing

Nous avions commencé par analyser toutes les possibilités pour la continuité de nos activités en prenant en compte les mesures annoncées par SEM le Président Andry Rajoelina. Le premier frein à contourner résultait du couvre-feu initié avec le début de confinement qui interdisait toutes sorties à partir de 20H00 sans compter l’arrêt total des transports en commun. La mobilité de nos collaborateurs était inenvisageable à partir de cela et le travail de nuit était aussi remis en question.

Chez Cosourcing, nous avons la chance que toutes nos activités relèvent du service et qu’en théorie 98% des postes pouvaient se faire en télétravail. Une évidence pour nous d’activer ce dispositif et de le faire de manière aussi efficace que possible compte tenu du fait que tous nos collaborateurs ne disposent pas forcement d’une d’un espace de travail isolé et des matériels nécessaires à la bonne mise en place de ce dispositif.

L’urgence : déplacer les matériels de bureau chez chacun de nos collaborateurs et leur fournir un accès illimité à internet et haut à débit jusqu’à la fin du confinement. Malheureusement, notre deuxième obstacle a vite fait son apparition car les pénuries n’étaient pas uniquement liées aux denrées alimentaires ou aux masques chirurgicaux mais les fournisseurs d’accès internet avaient épuisé leurs stocks de box et de clés 3G ou 4G.

Après plusieurs brainstormings et avoir fait appel à tous nos réseaux, nous avions finalement pu trouver un revendeur qui nous a permis d’équiper rapidement 50% de l’équipe Cosourcing. Les matériels de bureaux et fournitures nécessaires ayant été acheminés, nous avions fini la journée avec 50% du télétravail mis en place dès le lendemain pour les collaborateurs qui habitaient loin du lieu de travail.

Plusieurs solutions nous ont traversé l’esprit comme par exemple faire appel à des cyber-cafés pour louer leur matériel d’accès internet et nous avions aussi eu l’aide de sympathisant qui nous ont prêté ou partagé avec nous leur connexion internet le temps d’organiser l’autre moitié de notre équipe, qui venait encore au travail comme leur domicile ne se trouvait pas très loin : il pouvait faire le trajet à pied.

Finalement, la pénurie des box est passée à la fin de la première semaine de confinement et le challenge a été relevé : nous avons pu entrer à la deuxième semaine de confinement avec 98% de postes en télétravail.

corona virus visuel covid-19 madagascar

Coronavirus : un seul mot d’ordre s’adapter

L’installation réalisée, il fallait maintenant s’organiser pour le bon déroulement des prestations et pour que les clients ne ressentent aucun déclin sur la qualité des livrables et des traitements de leurs demandes. Chaque chef d’équipe s’est donc organisé pour les horaires de travail de son pôle et pour les points quotidiens ou hebdomadaires qui permettraient de se mettre à jour sur l’état d’avancement des projets.

Priscilla, Account Manager – Communication nous partage son ressenti sur ce nouveau dispositif :

« La peur du Covid-19, l’envie de rester avec ses proches confinés, je suis en télétravail depuis plus de 2 semaines. Et cela m’a permis de conclure que travailler à la maison, c’est plutôt cool : Je profite de l’assouplissement des règles sur le temps de travail, car je peux prendre ma pause pas forcement à midi tant que je n’ai pas de rdv client je peux la déplacer à une autre tranche horaire qui me convient plus. J’avoue que ce n’est pas évident de rester concentrer avec les distractions aux quatre coins de la maison mais je prends cela comme une bataille que de les vaincre tous les jours. Heureusement, la charge de travail n’a pas diminué, au contraire de nouveaux projets arrivent et requiert donc une grande concentration et balise pour ne pas trop se dissiper.

Sinon, les bavardages entre collègues me manquent mais je ne perds pas au change avec les blagues de ma famille et les bons petits goûters faits maison que je ne rate jamais. Ce qui peut être stressant parfois c’est l’attente des réponses des collègues car il n’y a plus cette proximité. Heureusement, je peux les appeler quand c’est vraiment urgent et nous avons notre plateforme intranet aussi pour converser instantanément. Le télétravail marche bien grâce à la connexion et au matériels attribués mais vivement qu’on revienne en local ! »

Pour Voary, Responsable recrutement, elle trouve que depuis qu’elle est en télétravail, elle est plus productive et plus concentrée car elle n’est pas souvent interrompue sur les projets sur lesquels elle a besoin de se plonger comme lorsqu’elle est au bureau où elle est toujours sollicitée. Mais l’inconvénient de cela c’est qu’elle peut tout de même être interpellée quelques fois par les membres de sa famille pendant son temps de travail.

Le télétravail, adaptée pour les métiers de service a quand même les limites pour des postes nécessitant de se déplacer pour la production comme pour le secteur primaire et pour les industries. Cependant, pour tous les métiers supports comme les nôtres, ce dispositif s’avère être la plus optimale et l’avenir tend vers cela.

Avez-vous apprécié cet article ?

Cliquez sur les petits coeurs !

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 13

Pas encore noté, soyez le premier à donner votre avis.

Vous avez trouvé cet article intéressant !

Partager cet article sur les réseaux sociaux

COSOURCING France

Immeuble JCD
176, Rue Jean Jaurès
92800 PUTEAUX FRANCE

+33 (0)1 84 20 09 14

contact@cosourcing.fr

COSOURCING Madagascar

Immeuble Fitia Analamahitsy
101 ANTANANARIVO
MADAGASCAR

+33 (0)1 84 20 09 14

+261 (0)3 26 05 46 32

+261 (0)3 42 37 86 01

contact@cosourcing.mg

Nous vous rappelons immédiatement

Acceptation des mentions légales et de la politique de confidentialité

Shares
Share This